Méthodes d’examen

Angiographie

On appelle angiographie l’examen des artères à l’aide d’un agent de contraste.

Un agent de contraste iodé est injecté directement dans les artères ou dans les veines.
Lors de l’application veineuse, l’agent de contraste est absorbé par l’organisme après passage dans les poumons et le ventricule gauche du cœur. La région concernée est alors examinée (ADS veineuse).

Quand l’injection a été faite directement dans les artères examinées, une ponction des artères est indispensable (la plus par du temps dans l’aine).

Pour les deux techniques, l’information de l’image radiographique obtenue est traitée par l’ordinateur.

Tomodensitométrie

La tomodensitométrie est une technique radiologique d’examen par couches accompagnée d’une analyse informatique.

Depuis l’introduction de cette technique en 1972, de nombreuses générations d’appareils ont été développées. Actuellement, le temps d’examen d’une couche n’est que d’environ 2 à 3 secondes. L’examen complet pour une tomodensitométrie de la cavité abdominale prend quelques minutes.

Le principe de l’examen consiste à faire tourner un tube à rayons X autour du patient et à en mesurer le rayonnement ; l’image est ensuite construite par un ordinateur intégré.

Doppler des vaisseaux sanguins
(artères et veines)

L’examen par doppler d’un vaisseau sanguin donne des informations sur la direction et la vitesse de la circulation.

Le principe physique consiste à envoyer des ultrasons qui se réfléchissent sur les globules rouges circulant. Ceci crée un décalage de fréquence qui est rendu audible et qui permet d’exprimer la vitesse du mouvement.

Sonographie duplex de vaisseaux sanguins

La sonographie duplex avec représentation des vaisseaux sanguins par code de couleurs est une combinaison de sonographie « normale » et d'évaluation de l’intensité et de la direction du flux dans les vaisseaux sanguins. Cette technique est principalement utilisation avec la technique du doppler.

Tapis ergométrique

Les patients atteints de troubles de la circulation aux jambes souffrent d’une mobilité réduite.

Cette réduction de la mobilité est due à une sous-alimentation en oxygène de la musculature pendant l’effort, ce qui cause la douleur typique de claudication. La distance parcourue atteinte sans douleur constitue une mesure importante indiquant le stade de ce trouble de la circulation. Pour une mesure standardisée de ce parcours, nous faisons marcher les patients sur un tapis roulant sous observation jusqu’à la limite de la douleur.

Le parcours examiné est noté. Cette valeur sert en même temps aussi de valeur de contrôle lors de chaque traitement de ce trouble de la circulation.

Tomographie à spin nucléaire

La tomographie à spin nucléaire (ou tomographie par résonance magnétique) a fait ses preuves comme technique de diagnostic au cours de ces dernières années.

Ici, on n’utilise ni rayons X, ni agent de contraste. Dans de nombreux cas, cette nouvelle technique d’examen a permis d’obtenir de bonnes informations sur le système vasculaire.

Rhéographie optique

Ce type d’examen est conduit lors de douleurs aux varices et lors de contrôle après une thrombose. Une sonde collée sur la peau mesure la réflexion des rayons infrarouges dans la peau.

Grâce un programme de mouvement du pied, le sang est pompé hors e la jambe via les veines ce qui modifie le remplissage des veines cutanées et ainsi la réflexion des rayons infrarouges dans la peau.
Les valeurs mesurées sont représentées sur une courbe et apportent des informations sur le fonctionnement du système veineux profond et superficiel.

Phlébographie de la jambe

L’examen par contraste radiographique des veines de la jambe est appelée phlébographie. On injecte au patient debout un agent de contraste dans une veine sur le dos du pied et l’afflux de l’agent de contraste est ensuite évalué par plusieurs prises radiographiques. On peut ainsi obtenir une information exacte sur les veines profondes et superficielles de la jambe.

En cas d’utilisation d’un agent de contraste iodé, il est important d’informer le médecin sur d’éventuelles maladies de la thyroïde ou d’allergies.

Sonographie

L’imagerie par sonographie s’est développée à grands sauts dans les dernières années. Le principe de base reste toutefois le même.

Des ultrasons sont générés dans la sonde par un effet piézoélectrique et sont envoyés dans le tissu. La sonde contient soit beaucoup éléments piézo les uns à côté des autres, soit un élément qui s’agite (sonde linéaire ou sectorielle, respectivement)

Les ultrasons émis sont modifiés dans le tissu et réfléchis. Une image est calculée à partir des signaux réfléchis reçus. Les nouveaux appareils peuvent même représenter le flux sanguin en couleur.

Mesure de la tension

Communément, la mesure de la pression artérielle peut être prise à la jambe.

Chez les personnes en bonne santé au repos, les valeurs de pression artérielle sont environ 10 à 20 mm Hg plus élevées que celles obtenues au bras.

La tension est mesurée dans les brassards aux deux pieds en comprimant le flux de sang dans l’artère du dos du pied et l’artère de la cheville interne.
Ces valeurs de tension sont aussi des paramètres importants dans le suivi d’un traitement des troubles de la circulation.

 

Rechercher dans tout le site:
St.-Antonius-Hospital

Akademisches Lehrkrankenhaus der RWTH Aachen

Clinique de chirurgie vasculaire

Dechant-Deckers-Str. 8
52249 Eschweielr

+ 49 2403 - 76 1814

 
St.-Antonius-Hospital Eschweiler
Dechant-Deckers-Str. 8
52249 Eschweiler
tél.: 02403 76 - 0
fax: 02403 76 -1119