Anesthésie totale (anesthésie générale)

Lors d’une anesthésie générale, vous êtes plongé dans un état proche du sommeil pendant toute la durée de l’intervention chirurgicale.

Une anesthésie générale a pour buts :

  • l’hypnose (le sommeil) ;
  • l’analgésie (absence de douleur) ;
  • la relaxation
    (endormissement des muscles, pas nécessaire toutes les anesthésies) ;
  • la suppression des réflexes végétatifs
    (diminution des réflexes de protection comme la toux, la déglutition).

Le jour de l’intervention, vous recevrez un cachet pour vous calmer au service d’hospitalisation.
Peu de temps après, vous serez conduit(e) en salle d’opération.

En salle de préparation, on vous posera un cathéter intraveineux (canule en plastique) auquel est reliée une perfusion (goutte à goutte).

Dans la salle d’opération, vous êtes relié(e) à nos appareils de monitoring :

  • ECG ;
  • brassard tensiomètre ;
  • mesure de la saturation en oxygène (doigtier).

Ces appareils permettent à l’anesthésiste de surveiller votre circulation sanguine en continu durant l’intervention.

Maintenant, les médicaments administrés via le cathéter (goutte à goutte) dans la veine vous endorment rapidement et en douceur. Quand un sommeil profond est atteint, nous plaçons un tube respiratoire dans votre bouche jusque dans la trachée ou un masque laryngé à l’avant de la trachée. Ceci vous permet de respirer suffisamment d’air et d’oxygène durant toute la durée de l’opération.

Ces tubes sont reliés à nos appareils d’anesthésie, lesquels nous communiquent également des données importantes pour la surveillance de votre état.

L’anesthésie est induite soit par des médicaments injectés dans les veines, soit par des gaz anesthésiques mélangés à l’air que vous respirez.

Vers la fin de l’opération, la quantité de médicaments est réduite lentement afin que vous puissiez commencer à respirer sans aide. Lorsque c’est le cas, nous vous retirons le tube respiratoire et, peu après, vous vous réveillez.

Selon l’ampleur et la durée de l’opération et tenant compte de votre état de santé, nous décidons alors si vous pouvez réintégrer tout de suite le service d’hospitalisation ou si vous nécessitez une prise en charge provisoire en salle de réveil ou un transfert au service de soins intensifs de la clinique.

Dans la plupart des cas, nous discutons de tout cela lors de l’information sur l’anesthésie.

Rechercher dans tout le site:
St.-Antonius-Hospital

Akademisches Lehrkrankenhaus der RWTH Aachen

Clinique d'anesthésie et de médecine intensive chirurgicale

Dechant-Deckers-Str. 8
52249 Eschweiler

+ 49 2403 - 76 1891

 
St.-Antonius-Hospital Eschweiler
Dechant-Deckers-Str. 8
52249 Eschweiler
tél.: 02403 76 - 0
fax: 02403 76 -1119